Vous êtes ici :Accueil

Présentation

L’horizon de recherche de l’unité se définit de trois orientations essentielles qui sans viser une convergence de principe se croisent et se reconnaissent dans le motif commun de la transversalité : d’abord les transformations émancipatrices dans des mondes et des mondialisations hétérogènes, ensuite le transfert critique des connaissances sous le double versant de la rationalité épistémologique et de l’expérimentation fictionnelle, enfin dans l’analyse des conditions philosophiques d’une transdisciplinarité opérante. Ces orientations prennent acte de la fin, non pas du monde mais d’un monde érigé et pensé sous l’autorité d’un principe universel décrété a priori, sans renoncer pour autant à la perspective, à construire, d’un monde commun et d’une universalité latérale nourrie de la singularité et de l’hétérogénéité des inventions de vie et de pensée.

 L’objectif des recherches de l’unité est bien en ce sens de déplacer les frontières de la connaissance, voire dans certains cas d’en déjouer les effets d’ombre ; par la pratique du comparatisme des paradigmes épistémologiques et culturels qui se propose de substituer au relativisme différencialiste une relativité interactionnelle ; par l’articulation de l’invention scientifique et de l’imaginaire fictionnel où se jouent les projections utopiques ou dystopiques, à tout le moins alternatives, de l’avenir ; par la théorisation de pratiques transdisciplinaires de nature à étendre et varier le champ d’expérimentation de la pensée et de la sensibilité. Mais il est tout autant de repérage et de diagnostic des logiques émancipatrices qui s’inventent dans des sites et situations hétérogènes en réponse à la mise en place de nouveaux dispositifs de pouvoir et de domination. La transversalité que l’unité ambitionne de développer est, à ce titre, en prise directe sur des enjeux socio-culturels.

Sans constituer à proprement parler des axes de recherche, l’unité continuera de soutenir deux activités spécifiques constitutives de son héritage et de sa reconnaissance internationale, d’une part celle qui, sous la direction de B. Cany, exploite en vue d’une diffusion élargie les archives philosophiques, orales et écrites, du département de philosophie de Paris 8, d’autre part celle adossée à la Chaire Unesco de J. Poulain avec lequel le LLCP conforte son orientation transculturelle de partenariats internationaux.

 

Axes de recherches :

 

1. Hétérogénéité des mondes et logiques de l’émancipation

Responsable : Georges Navet

 

2. Grammaires : Comparaisons, Fictions, Rationalités

Responsable : P. Cassou-Nogues

 

3. Groupe européen de recherches philosophiques transdisciplinaires (GERPT)

Responsable : E. Alliez