Vous êtes ici : Accueil > VIE SCIENTIFIQUE > Formation doctorale > 2015 -05-12 : La notion de guerre (...)
  • 2015 -05-12 : La notion de guerre civile

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte

  • Journée de l’Ecole Doctorale

    *

    Mardi 12 mai 2015 - 9h30 à 18h15

    « Pratiques et théories du sens »

    en association avec le Laboratoire d’Etudes Romanes, EA 4385, et le master Histoire et Civilisation

    La notion de guerre civile

    débats historiographiques et usages politiques

    *

    MATINÉE

    Présidencedeséance :rené-MarcPille(UniversitéParis8)

    09h30 : Présentation de la journée par Jean-louisFournel (UniversitéParis8) et Xavier tabet (UniversitéParis8) :  Chronologies et dénominations

    09h45 : Ninon GranGé (Université Paris 8) : La guerre civile ou la peste sur la cité. Questions sur l’intérieur philosophique et la fin de l’histoire

    10h15 : Patrickle rouX (Université Paris 13) : Les guerres civiles romaines ou la cité en question

    10h45 Discussion

    11h15 Pause

    *

    11h30 : Bernard Vottret (Université  Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) : La révolution anglaise (1603-1660)

    12h00 : Philippe Minard(UniversitéParis8) : Terreur et violence dans la France révolutionnaire : ressorts et interprétations

    12h30 Discussion

    13h00 Déjeuner

    *

     APRÈS-MIDI

    Présidence de séance  : bertrand van ruyMbeke (Université Paris 8)

    14h30 : Jean-Claude Caron (UniversitéBlaisePascalClermont 2) : La guerre civile en France, de la Révolution au XIXème siècle

    15h00 : Maud Joly(UniversitéRennes2) :  Guerres civiles et violences sexuelles

    15h30 François Godicheau (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3) : « Ceci n’est pas une guerre civile ». La guerre d’Espagne, le concept de guerre civile et les enjeux politiques de la narration

    16h00 Discussion

    16h30 Pause

    *

    16h45 : Ahmed Daoud (Scuola Normale Superiore di Pisa) : La résistance italienne comme « guerre civile », guerre patriotique et guerre de classes ? Réflexions sur une catégorie controversée

    17h15 : GréGoire le QuanG (Université Paris 8) :,Les « années de plomb » en Italie : une guerre civile de « basse intensité » ?

    17h45 Discussion

    18h15 Fin de la journée

     

     

     
       
    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page