La condition postconceptuelle de l’art contemporain (1) 09.05.2014

La condition postconceptuelle
— De l’art contemporain

Université Paris 8 Espace Deleuze
9 Mai 2014
Groupe européen de recherches philosophiques transdisciplinaires (LLCP)

 

 

Cette journée d’études se propose d’investir le passage de longue date accompli du postmoderne au contemporain non pour produire un nouveau récit de légitimation de l’art contemporain, mais bien plutôt pour en (re)construire le concept en interrogeant la notion faussement commune de “contemporain“. Mais comment définir à nouveaux frais cet art sans se « désidentifier » avec lui afin de se confronter à toutes les mutations sociales du savoir et du pouvoir qu’il implique ? 
Au-delà d’une trop linéaire périodisation, c’est dans le cadre ouvert par cette problématisation de toutes les questions liées à l’existence même d’un art contemporain que cette journée reprendra l’enquête sur l’art conceptuel — et après.
Comment pouvons-nous rendre compte des jonctions et des disjonctions des logiques matérielles et immatérielles de l’art aujourd’hui ? En quel sens cet art peut-il être décrit de manière significative comme « postconceptuel » ?

 

10h30 — 11h 30

David Joselit (Cuny, New York) : How to Make a Multitude

11h30 — 12h30

Eric Alliez (Paris 8 / Kingston University) : Architectures postconceptuelles : 
Daniel Buren x Gordon Matta-Clark

14h30 — 15h30

Antonia Birnbaum (Paris 8) : Bertrand Lamarche : entre mimesis et abstraction

15h30 — 16h30

Peter Osborne (Kingston University / Paris 8) : Information and Story : On some conceptual aspects of contemporary art

16h30 — 17h : Pause

17h — 18h

Jean-Philippe Antoine (Paris 8) : Mike Kelley, le post-conceptuel et l’histoire