Vous êtes ici : Accueil > VIE SCIENTIFIQUE > Séminaires > 2015-2018. Séminaire "Dialogues (...) > 2017.06.13. Le Séminaire Dialogues (...)
  • 2017.06.13. Le Séminaire Dialogues philosophiques entre Chercheurs d’Amérique (...)

    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

     

     

     

    MARDI 13 juin 2017 à 19h-20h30
    Maison de l’Amérique latine

    (217, Boulevard Saint Germain, 75007 Paris)

     

     

    LES DIALOGUES PHILOSOPHIQUES (RENCONTRES PHILOSOPHIQUES ENTRE CHERCHEURS D’AMÉRIQUE LATINE, DE LA CARAÏBE ET D’EUROPE)

    *

    reçoivent :

    *

    AMALIA BOYER
    (Universidad del Rosario de Bogota)

    *

    « Géo-esthétiques dissensuelles
    et "actions" de deuil en Colombie
     »

    *

    Penser le rapport entre esthétique, politique et territoire suppose que l’on s’interroge sur l’effectivité de l’art, d’une part, mais aussi sur la distance et l’espace nécessaire aux modes et objets d’interprétations de l’esthétique ainsi qu’aux modes de subjectivations (esthétiques et politiques) possibles. Il ne s’agît plus de tracer la différence entre sujet ou objet d’expérience, ni de distinguer entre interprétation et expérience. Le « commun » de notre expérience ne garantie pas une forme d’accord ou « consensus », bien au contraire, l’expérience du sensible produit du « dissensus ».

     

    Cette réflexion se poursuivra en tenant compte des polémiques suscitées par différentes « actions » ou pratiques de deuil artistiques et communautaires en Colombie. L’œuvre de certains artistes contemporains (Doris Salcedo) ainsi que les revendications de certaines communautés (Puerto Berrío, Bojayá) prennent des nouvelles formes, de formes « autres », qui vont bien au delà des rites funéraires traditionnels institués par l’Eglise ou par l’État, et des impératifs de communications de médias pour remettre en question les limites ou partages entre le domaine public et le domaine privé, la sphère de l’art et de la politique.

     

     

    Amalia Boyer, issue de deux cultures (françaises et colombiennes), a fait ses études universitaires en Angleterre : elle est docteur en philosophie de l’Université de Warwick où elle a obtenu aussi un Master en Philosophie Continentale, et elle a obtenu son BA en Philosophie et Lettres à Anglia Ruskin University. Elle réside en Colombie depuis 2001 où elle est enseignante et chercheuse dans le domaine de la philosophie française contemporaine, la philosophie feministe, la pensée des Caraïbes et l’esthétique. Ses recherches portent sur les rapports entre ontologie et politique, sur le “tournant spatial”, le contemporain et les pratiques artistiques féminines / féministes. Elle est professeur principal á l’Université del Rosario où elle dirige le programme de philosophie, et est sous-directrice du groupe de recherche inter-institutionel (U. Rosario, U. Andes, U. Nacional) en “Esthétique et Politique”. Elle a été professeure invitée à l’Université de Mainz en Allemagne et a presenté de nombreuses conférences dans différents pays (France, Italie, U.S.A., Angleterre, Chili, Argentine, etc.). Elle a participé aux deux Biennales de Performance Philosophy (Surrey, UK, et Chicago, U.S.A.) et aux Open Studio de la Cité des Arts à Paris avec son travail en philoperformance. Elle est membre de la Société Colombienne de Philosophie (SCF), de la Caribbean Philosophical Association (CPA), du Réseau de Biopolitique et du Research Network for Performance Philosophy (PP).

     

     

    *

    RÉPONDANTS : Mercedes RISCO (Université de Tucuman, Argentine) et Senda SFERCO (Universidad del Litoral, Santa fe, Argentine)

    • impression
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page