Laurence HETIER

Contact : laurehetier@free.fr

Située par son parcours personnel à la frontière des mondes du théâtre et de la philosophie, Laurence Hétier mène de front l’animation d’un théâtre et d’une compagnie qu’elle a cofondés, la mise en scène et l’interprétation de nombreuses pièces, l’exercice continu du métier de professeure agrégée de philosophie à l’ENSAAMA Olivier de Serres (Paris) après avoir enseigné dans plusieurs lycées et classes préparatoires aux écoles d’arts. Ses recherches explorent le double enjeu de la présentation scénique et philosophique dont témoignent tant les oeuvres théâtrales que nombre d’oeuvres philosophiques en s’intéressant à leur dualité héritée, aux convergences qu’elles attestent ainsi qu’à ce qui ne manque pas d’y résister de la part du théâtral, du philosophique et de la présentation elle-même, en mettant à l’épreuve les formes, les contextes, les personnages idéaux, les incarnations singulières etc.
Sa plus révente création a abouti en 2015 à la mise en espace au théâtre de la Girandole à Montreuil de la pièce de Charlotte Delbo « Les hommes », après avoir longuement travaillé à l’établissement et à l’adaptation de son texte.
Elle mène aujourd’hui un travail sur Le maître ignorant de J. Rancière qui prend la dualité du philosophique et du théâtral au sein de l’expérience de la création depuis l’autre côté puisqu’il s’agit cette fois de recréer théâtralement un ouvrage primitivement écrit dans une forme que Jacques Rancière a rattaché au genre des leçons de philosophie ou d’émancipation intellectuelle. Il est clair que le statut de ce livre n’est en rien épuisé par cette indication. En ont témoigné les échos qui y ont été faits dans le monde entier à l’occasion de ses très nombreuses traductions, de même que les discussions multiples qu’elles ont favorisées ou les prolongements que Jacques Rancière leur a donnés dans des ouvrages postérieurs, parfois en provenance du lieu même du théâtre comme ce fut le cas pour Le spectateur émancipé. La piste que la recherche engagée par Laurence Hétier entend développer est celle de prendre appui sur l’envie de voir, d’entendre, de respirer que l’incontestable rigueur du texte ranciérien communique à ses lecteurs. Chacun de ces lecteurs ressent, semble-t-il, une sorte d’envie de voir ce que cela donne. Pour mener au plus loin cette expérience, le projet mené propose d’explorer en parallèle des moyens pour re-contextualiser la démarche de J. Jacotot. Le pari est de l’exposer encore à d’autres adversaires de l’égalité des intelligences que ceux que J. Jacotot avait rencontrés en son temps, auxquels il avait donné le nom que J. Rancière nous transmet de « la Vieille », et qui au fond ont triomphé à ce moment-là en Europe, c’est-à-dire de confronter le « maître ignorant » aux nouvelles sciences cognitives, aux neurosciences, à la conquête du champ de la pédagogie par des normes nouvelles, tels qu’ils caractérisent complémentairement notre propre moment.

 

FORMATION :

  • 1982 : Bac A4
  • 1982-85 : hypokhâgne, khâgne aux lycées Claude Monet et Fénelon, sous admissible à l’ENS
  • 1985 : licence de philosophie à Paris IV
  • 1986 : licence de journalisme au CELSA, Paris IV
  • 1988 : maîtrise de philosophie
  • 1989 : DEA de philosophie
  • 1993 : CAPES
  • 1996 : Agrégation de philosophie

 

PARCOURS PROFESSIONNEL

Enseignement :

  • 2005-2018 : professeur de philosophie à l’ENSAAMA Olivier de Serres, Paris
  • 2002-2004 : professeur de philosophie à l’école Boulle, Paris
  • 2001-2002 : professeur de philosophie aux lycées Jacques Decour et Henri Bergson, Paris et chargée de cours à l’Université des arts d’Amiens, UFR des arts du spectacle
  • 2000-2001 : professeur de philosophie, lycée Maurice Ravel, Paris.
  • 1993-1998 : professeur de philosophie dans l’Académie d’Orléans-Tours

Journalisme et édition :

  • 2000  : collaboration à l’ouvrage Philosophie, Manuel + sous la direction de Roger-Pol Droit, éditions de la Cité.
  • 1995_1996 : L’année théâtrale aux éditions Larousse
  • 1994- 1995 : L’année théâtrale aux éditions Larousse
  • 1991-93 : journaliste à 7 A PARIS, LIRE, LE CINEPHAGE, critique dramatique à LIBERATION
  • 1987-91 : journaliste à L’EXPRESS-PARIS, rubriques théâtre et cinéma
  • 1988-90 : lectrice aux éditions JULLIARD (romans, mémoires, essais)
  • 1985-88 : journaliste à STARFIX, stages et collaborations à SUD-OUEST, LE FIGARO.

Pratique théâtrale :

  • co-fondatrice du Théâtre du Nord Ouest, Paris, ouvert en juin 1997.

 

MISES EN SCÈNE :

  • 2018 : Rosmersholm d’Henrik Ibsen, theâtre du Nord Ouest, Paris.
  • 2015 : Adaptation et mise en espace de Les hommes de Charlotte Delbo, theâtre de la Girandole, Montreuil
  • 2014 : Bacchus Oenologic Show de Benoît Szakow, au château des Roches (Poitou) et au Bazar’t, Paris
  • 2008 : Le Misanthrope de Molière, théâtre du Nord Ouest, Paris.
  • 2007 : Le Cardinal d’Espagne de Montherlant, théâtre du Nord Ouest, Paris.
  • 2006 : La fausse suivante de Marivaux, theâtre du Nord Ouest, Paris.
  • 2004-2005 : Partage de midi, de Paul Claudel, théâtre du Nord Ouest, tournée à Beyrouth, au théâtre Monnot.
  • 2003 : Hernani de Victor Hugo, théâtre du Nord Ouest, Paris
  • 2001 : Le roi pêcheur de Julien Gracq, théâtre du Nord Ouest, Paris
  • 2000 : On ne badine pas avec l’amour, de Musset
  • 1999 : Iphigénie de Jean Racine, théâtre du Nord Ouest, Paris.

 

JEU :

  • 2018-2019 : La Mouette d’Anton Tchekhov, rôle Arkadina, mise en scène Jean-Luc Jeener
  • 2018 : Petit Eyolf, d’Henrik Ibsen, rôle Rita, mise en scène Jean-Luc Jeener
  • 2016- 2017 : Tartuffe de Molière, rôle Elmire, mise en scène Pascal Guignard-Cordelier, TNO, Festival Molière Versailles, et autres festivals.
  • 2016-2017 : Bajazet de Racine, rôle Roxane, mise en scène Jean-Paul Audrain
  • 2015 : Mithridate de Racine, rôle Monime, mise en scène Jean-Luc Jeener, TNO, Festival Molière, Versailles
  • 2012 : Caligula d’Albert Camus, rôle Caesonia, mise en scène Jean-Luc Jeener, festival Molière, Versailles
  • 2011-2012 : Négationnisme de Jean-Luc Jeener
  • 2009-2010 : Les créanciers d’August Strindberg, mise en scène Jean-Luc Jeener
  • 2008-2009 : Tartuffe, rôle Elmire, mise en scène Edith Garraud
  • 2007- 2008  : Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare, rôle Béatrice, mise en scène Sylvain Ledda, TNO et Richard II de Shakespeare, rôle la Duchesse d’York, mise en scène Edwin Gerard au TNO
  • 2006-2007 : Port-Royal de Henri de Montherlant , rôle Angélique de Saint-Jean, mise en scène Jean-Luc Jeener au TNO et à Port-Royal-des-Champs
  • 2005 : Oubangui-Chari, de Jean-Luc Jeener, rôle Maître Romanet au TNO et sur Direct 8
  • 2002 : Théâtre de Jean-Luc Jeener, rôle le médecin, mise en scène Carlotta Clerici, TNO et sur Direct 8
  • 1998-1999 : Les trois soeurs de Tchekhov, rôle Olga, mise en scène Anne Coutureau, TNO
  • 1997-1998 : La critique de l’école des femmes de Molière, rôle Uranie, mise en scène Anne Coutureau, Théâtre du Nord Ouest.