Colloque. 1848 Démocratie de la misère, misère de la démocratie. Première vie et mort du socialisme. 16.11.2018

1848 Démocratie de la misère, misère de la démocratie.
Première vie et mort du socialisme

 

 

Cette année marque le 170ème anniversaire de la Révolution de février 1848, anniversaire également de la première mise en pratique du suffrage universel masculin en France, des journées tragiques de juin 1848 puis de l’élection d’une Assemblée conservatrice et d’un Bonaparte à la tête du pouvoir exécutif.

Aujourd’hui en France, le socialisme va mal politiquement. Les "acquis sociaux" du mouvement ouvrier du XXe siècle sont en train d’être démantelés. En France, on gouverne "par décret", et partout ailleurs on voit émerger des chefs politiques autoritaires élus démocratiquement. La dernière fois que nos contemporains ont évoqué le souvenir de 1848, au moment du "printemps arabe" de 2010-2012, nous semble bien loin. Ce colloque propose de revenir aux contemporains des évènements de 1848 pour voir quelles leçons on pourrait en tirer pour mieux affronter notre propre univers politique et social.

Colloque organisé par le Collège d’études mondiales – Fondation Maison des sciences de l’homme et la Société Pierre-Joseph Proudhon

 

Colloque

Vendredi 16 novembre 2018

CEDIAS-Musée social 5 rue las Cases, 75007 Paris-Métro Solférino

9h30
Ouverture du colloque

  • Edward Castleton, Introduction générale

9h45-10h45
Pratiques ouvrières et propositions socialistes pour résoudre la question sociale

  • Jean-Louis Laville,Retour sur l’histoire oubliée de l’associationnisme
  • Olivier Chaïbi, Quel crédit pour les socialistes en 1848 ? Les systèmes bancaires socialistes sous la Seconde République

11h-12h00
Les socialistes français et la révolution de 1848 : le débat autour du rôle de l’Etat

  • Chantal Gaillard/Thierry Menuelle, Proudhon, critique de l’intervention étatique dans l’éco-nomie : Des idées de Louis Blanc aux Ateliers Nationaux et à la Commission du Luxembourg
  • Christos Andrianopoulos, Louis Blanc, le rôle de l’Etat ou l’ultime expression de l’utopie

13h30-15h00
La réaction antisocialiste en 1848 :

  • Nicolas Eyguesier, 1848 : année de la suppression de l’économie politique libérale ?
  • Georges Navet, Thiers et les pamphlets de l’Académie des Sciences morales et politiques
  • Hélène Desbrousses : Louis Reybaud et la célébration de la défaite du socialisme dans leDictionnaire d’économie politique

15h15-16h15
Dimension internationale de l’éveil des nationalités :

  • Bernard Peloille : Nation et internationalisme pour le ministre Lamartine. La question de « l’exportation » de la révolution.
  • René Berthier, Bakounine, Marx, Engels et le printemps des peuples et la question des nationalités en 1848

16h30-18h
Table ronde finale – Actualités de 1848
Animation : Edward Castleton

  • Hélène Desbrousses, Bernard Peloille, L’actualité sociale et politique du XIXe siècle dans nos travaux au Centre de Sociologie historique.
  • Édouard Jourdain, Proudhon, 1848 et son actualité.
  • Jean-Louis Laville, De l’associationnisme du XIXe siècle à l’économie solidaire d’aujourd’hui.
  • Hervé Trinquier, Pourquoi éditer Proudhon aujourd’hui ?18h-19h30Assemblée générale de la société Pierre-Joseph Proudhon

 

http://www.proudhon.net