Amor mundi. L’exercice politique de la pensée. Hommage à Etienne Tassin. 16-18.05.2019

16-18 mai 2019

Université PARIS-DIDEROT. Amphithéâtre Buffon

15 rue Hélène Brion, 75013 Paris

 

Amor mundi. L’exercice politique de la pensée.

Hommage à Etienne Tassin

 


 

 

Conception de l’affiche : Alice Carabédian
Photographie : Catherine Chevallier

Le monde, selon Étienne Tassin (1955-2018), est le commun qui se tisse entre des acteurs et des actrices qui ne partagent aucune communauté préalable, mais qui fait naitre un réseau de relations accueillant la division et la conflictualité. Agir politiquement n’est pas se soucier de soi mais se soucier du monde, dans une perspective cosmo-politique, réactivée de nos jours comme « politique des étrangers non pas faite à leur intention mais en leur compagnie ». Corrélativement, « prendre soin du monde, Amor mundi », désigne aussi « la signification politique de l’activité de penser ». Étienne Tassin était un professeur de philosophie politique ainsi qu’un philosophe globe-trotter. D’Haïti à Buenos Aires, de Bogota à Saint-Louis du Sénégal, il a initié de multiples entreprises intellectuelles dans un esprit d’amitié et de solidarité. Qui était Étienne ? Que nous donnent à penser l’oeuvre qu’il laisse mais aussi sa façon d’être au monde ? Venu-e-s pour une part d’Outre-mer, d’Outre-Atlantique et d’Afrique, ceux et celles qui lui rendront hommage tenteront d’en témoigner.

Avec le soutien de l’Institut Humanités, Sciences et Sociétés, de la Fabrique du politique, du Bureau des Relations Internationales, du Département des Sciences Sociales et de l’École doctorale 382 de l’Université Paris Diderot, de Mines-Télécom, de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine (IHEAL) et du Laboratoire de Changement Social et Politique (LCSP).

 

PROGRAMME

 

Jeudi 16 mai

Matin :

9h00 : Accueil

  • 9h15-9h45 : Introduction par Martine Leibovici
  • 9h45-10h15 : Ouverture. Monique Chemillier-Gendreau, « Étienne Tassin et la question de l’universel » - Présidente : Martine Leibovici

10h15 : Pause

10h30-13h00 : Hannah Arendt : Comment faire monde commun

  • Projection de l’entretien d’Étienne Tassin avec Aurore Mréjen pour Les Archives du Présent (15 octobre 2016). Discutant-e-s : Pascale Devette, Antonia Grunenberg, Wolfgang Heuer, Lucas Martin, Jacques Message, Joël Roman, Julia Smola - Présidente : Claudia Hilb

13h00-14h30 : Déjeuner (buffet sur place)

 

Après-midi :

14h30-16h00 : Phénoménologie et politique (1) - Président : Laurent Fleury

  • Martin Breaugh, « “Désir d’un monde divisé”. Étienne Tassin et le projet d’une critique vivante de la domination »
  • Blondin Cissé, « Réinventer le vivre-ensemble : des ressources africaines et arabo-islamiques »
  • Luc Ngowet, « La tradition ré-enchantée et la recherche d’un modèle démocratique africain »   

16h00 : Pause

16h30-17h30 : Phénoménologie et politique (2) - Présidente : Azadeh Kian

  • Christophe David, « Les sens de la manifestation. Mise en situation d’Étienne Tassin dans le tournant politique de la phénoménologie (entre Maurice Merleau-Ponty et Jan Patočka, dans le sillage d’Hannah Arendt et aux côtés de Marc Richir) »
  • Anne Gléonec, « Autour du Maléfice de la vie à plusieurs. L’héritage merleau-pontien dans la pensée d’É. Tassin »

 


 

Vendredi 17 mai

Matin :

9h15 : Accueil

9h30-11h00 : Penser le présent - Présidente : Claudia Girola

  • Michel Agier, « Le contemporain de l’anthropologue, le terrain du philosophe. Échanges suivis avec Étienne Tassin »
  • Sonia Dayan-Herzbrun, « D’une cosmopolitique comme polyfocalité »
  • Numa Murard, « Un incomparable sentiment d’injustice »

11h00 : Pause

11h15-12h45 : Croisements - Président : Federico Tarragoni

  • Gérôme Truc, « Assumer la sociologie : se former aux sciences sociales en dialogue avec Étienne Tassin »
  • Manuel Cervera-Marzal, « L’intelligence philosophique de la politique. Étienne Tassin et la sociologie »
  • Valentine Le Borgne de Boisriou, « Pour une philosophie de terrain. Éprouver la pensée du politique »

12h45 : Déjeuner (buffet sur place)

 

Après-midi :

14h30-15h15 : Échos de Colombie. Subjectivation, violence, amitié - Président : Fabrice Flipo

  • Laura Quintana, Diego Paredes et Anders Fjeld

15h15-16h00 : Échos de Haïti. Président : Rémi Zanni

  • Michèle Duvivier Pierre-Louis, « Voyager avec Étienne Tassin »
  • Stéphane Douailler, « Le théâtre d’Étienne Tassin »

16h00-16h30 : Échos d’Argentine. La diagonale des conflits

  • Eduardo Rinesi avec Valentine de Boisriou, Claudia Girola, Michèle Leclerc-Olive, Martine Leibovici, Lucas Martin, Denis Merklen, Numa Murard et Julia Smola

16h30 : Pause

16h45-17h30 : Archipel des devenirs : explorations utopiques

  • Alice Carabédian, Manuel Cervera-Marzal, Sara El Daccache, Malcom Ferdinand, Anders Fjeld, Arthur Guichoux, Vincent Jarry, Camille Louis, Juan Pablo Yañez, Mohammad Vaferi et Pauline Vermeren

 17h30-18h00 : La jungle et la ville - Présidente : Pauline Vermeren

  • Miriam Bovi, Andrea Caldas, Camille Louis et Guilia Montineri

 


 

Samedi 18 mai

Matin  : La vie à plusieurs

10h00-11h00 - Présidente : Valérie Löwit

  • Jean Waddimir Gustinvil, « Le cosmopolitisme, l’amitié à l’épreuve de l’hospitalité haïtienne »
  • Odonel Pierre-Louis, « L’amitié par-delà les frontières. Et si Étienne Tassin nous était conté »

11h00-11h50 - Présidente : Anne Kupiec

  • Georges Navet, « Les devisements du monde »
  • Patrice Vermeren, « “Qui je suis ne peut que paraître, aux autres comme à moi- même” : Tassin en Amérique (du Sud) »

11h50 : Pause

12h00-12h30 - Président : Numa Murard

  • Malcom Ferdinand, « De l’herboristerie doctorale à la jungle du monde : la pensée tassinienne de l’écologie »

12h30 : Clôture par Marie Cuillerai et Guillaume Le Blanc

 

Journées d’hommage à Étienne Tassin - 16-18 mai 2019