CLR James, La vie d’un platon noir. Conférence-débat avec Matthieu Renault à la Maison de l’Amérique Latine 16.02.2016

C.L.R. James

La vie révolutionnaire d’un "Platon noir"

16 fevr 2016 à 19h

Conférence-débat avec Matthieu Renault à l’occasion de la parution de son livre C.L.R. James. La vie révolutionnaire d’un "Platon noir" (La Découverte). Présentation : Loïc Céry (ITM)

Seconde séance du cycle Penser la Caraïbe, penser le monde en partenariat avec le groupe de recherche MCTM - Mondes caraïbes et transatlantiques en mouvement - et la FMSH.

 

Le livre de Matthieu Renault est consacré à l’immense philosophe et historien trinidadien CLR James (né en 1901 à Trinidad, alors colonie de la Couronne britannique, et mort à Londres en 1989), encore si méconnu en France, comme du reste tous les autres intellectuels de la Caraïbe anglophone. C’est pourtant une œuvre considérable que James, mort en 1989, a laissé derrière lui, hormis même son fameux essai sur la révolution haïtienne qui lui valut la célébrité, Les Jacobins noirs paru en 1938, puis traduit en français en 1949. Une œuvre marquée par un intense engagement anticolonialiste déployé au long de toute une vie de militant politique marxiste et promotteur du panafricanisme. C’est à la découverte de cette œuvre et de ce parcours que nous invite Matthieu Renault, dans cette première biographie intellectuelle de celui que le London Times désignait en 1980 comme le "Platon noir" du XXe siècle. Édouard Glissant avait dit à maintes reprises son tribut envers la pensée de CLR James.

Maître de conférences en philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Matthieu Renault s’est fait remarquer en 2011 par l’une des plus cruciales études de ces dernière années à propos de Fanon, Frantz Fanon. De l’anticolonialisme à la critique postcoloniale (Éditions Amsterdam, 2011), puis en 2014 par L’Amérique de John Locke. L’expansion coloniale de la philosophie européenne (Éditions Amsterdam, 2014). Il a aussi coordonné l’édition en 2013 de la première traduction française du récit autobiographique de Solomon Northup, 12 ans d’esclavage - Twelve years a slave (Éditions Entremonde, 2013), dont fut tiré le film de Steve MacQueen, Oscar 2014 du meilleur film. Matthieu Renault est membre de l’équipe de recherche MCTM -Mondes caraïbes et transatlantiques en mouvement-, CNRS - Laboratoire "Passages" - Sciences Po Bordeaux - FMSH).